Faut-il faire des diagnostics contradictoires lors d'un achat immobilier à Lauterbourg ?

Partager sur :
Faut-il faire des diagnostics contradictoires lors d'un achat immobilier \u00e0 Lauterbourg ?

Lors d’un achat immobilier à Lauterbourg, des diagnostics contradictoires peuvent être planifiés par l’acheteur. De quoi s’agit-il ? 

Qu’appelle-t-on « diagnostics contradictoires » ?

Il s’agit de contre-expertises aux diagnostics obligatoires rassemblés dans le DDT (dossier de diagnostics techniques). Si ces derniers ont été entrepris sur ordre du propriétaire-vendeur, les contre-expertises sont réalisées sur initiative de l’acheteur. 

Les diagnostics contradictoires ne sont pas obligatoires, mais certains acheteurs préfèrent les faire entreprendre pour éviter toute mauvaise surprise préjudiciable concernant le bien. Ils leur permettent de s’assurer que les premiers rapports présentés sont corrects, complets et à jour. 

Quand faut-il planifier les diagnostics contradictoires ?

La majorité des acquéreurs les font réaliser avant d’envoyer l’offre d’achat ou durant la période de rétractation légale survenant après la signature de l’avant-contrat. Ainsi, en cas d’erreurs, ils peuvent renégocier le prix ou annuler la transaction plus facilement.

Il arrive cependant que les doutes n’apparaissent qu’après la signature de l’acte de vente. Si ce dernier date de moins de 12 mois, vous pouvez encore saisir la responsabilité du vendeur en cas de diagnostics erronés. Par contre, si l’achat a été conclu depuis plus de 12 mois, aucun recours ne sera plus possible.

À qui confier les diagnostics contradictoires ? 

Les diagnostics contradictoires doivent être confiés à des diagnostiqueurs certifiés, mais pas par ceux qui ont été mandatés par le vendeur. Vous devez vous tourner vers d’autres professionnels pour qu’une comparaison entre les rapports puisse se faire. 

Ces évaluations sont payantes, donc l’acheteur doit prévoir un certain budget pour rémunérer les prestations demandées. Sachez que vous n’êtes pas obligé de faire refaire tous les diagnostics obligatoires. Vous pouvez en sélectionner quelques-uns, surtout ceux qui peuvent vous faire du tort. On pense notamment au DPE (diagnostic de performance énergétique), au mesurage Carrez si vous achetez un lot de copropriété, au diagnostic amiante, au diagnostic termites…